Sjaak Smetsers – Un alchimiste ludique à Tegelen 

Le sculpteur Sjaak Smetsers (Venlo, Pays-Bas, 1954) occupe une position particulière dans le milieu artistique de Venlo. Dans son atelier à Tegel, il a créé ces dernières années une multitude d’êtres fabuleux. Ces êtres à prédominance polychrome, dotés de « peaux » superbes, sont élaborés chaque fois après mûre réflexion. Sjaak Smetsers assemble ses sculptures uniques tel un superassembleur. Il leur donne forme en s’aidant de différentes disciplines et de diverses techniques, avec des matériaux très différents et parfois même contradictoires. Ses uvres ne sont jamais créées d’un seul jet. Elles proviennent toujours d’un savant mélange de plusieurs techniques.

Tel un alchimiste ludique, Sjaak Smetsers imagine pour chaque nouvelle sculpture des associations nouvelles. Lorsqu’il en a le temps, il coule lui-même le bronze, travaille aussi le cuivre, l’acier ou l’étain (l’argent), fusionne différentes sortes de verre, applique ingénieusement l’or et l’argent en feuilles et le film métallique et fabrique également des céramiques d’application fonctionnelle.

Il taille, ponce, polit et patine lui-même toutes ses sculptures en bronze. À force d’application et de patience, il obtient des nuances de couleur que nous ne trouvons pas facilement dans la nature. Certaines sculptures sont élégamment décorées par des ceintures aux couleurs éclatantes. Parfois, ces ceintures sont rouge cuivre. Sous certaines ceintures, une plaque de verre a été collée et finement incorporée à l’aide de marteaux et de pinces pour créer un « effet d’effritement ».

Inspiré en partie par les Romains, ces novateurs qui avaient introduit d’étonnantes variétés de verre il y a déjà deux mille ans dans cette région, Sjaak Smetsers consacre beaucoup de temps au façonnement artistique du verre et à son traitement très personnel. Dans son four professionnel, il façonne entre autres le verre coloré en verre fusionné transparent et il fond du cuivre, de l’or et de l’argent dans le verre naturel.

Les êtres fabuleux tridimensionnels de Sjaak Smetsers s’inscrivent parfaitement, du point de vue du contenu, dans la lignée d’une longue tradition culturelle de l’Europe occidentale. Nous trouvons déjà des êtres fabuleux tridimensionnels aux onzième, douzième, treizième et quatorzième siècles, essentiellement dans des scènes apocalyptiques, sur les portails et les arcs des églises romanes et gothiques.

Vers 1500, ils figurent dans l’uvre extrêmement bizarre de Jérôme Bosch et, plus tard, également dans celle de la famille Brueghel. Dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle, des animaux fabuleux, aux traits plus morbides et plus vilains, font leur apparition chez des artistes symbolistes et surréalistes tels que Max Ernst et Joan Miró.

Après la Seconde Guerre mondiale, nous retrouvons des êtres imaginaires de toutes sortes – de l’agressif au naïf – chez les artistes du mouvement Cobra : Karel Appel, Eugène Brands, Constant, Corneille, Asger Jorn, Lucebert en Anton Rooskens. Certains d’entre eux ont même travaillé un temps comme céramistes à Tegelen, un vivier culturel.

L’oeuvre singulière et contemporaine de Sjaak Smetsers se rattache à une longue tradition artistique, mais, en même temps, elle relève d’une grande originalité du point de vue des idées et de l'exécution. Et ceci n'est pas une fable. Par ailleurs, Sjaak est un homme très aimable et accessible, à la fois artiste et entrepreneur.

 

Pour des galeries, des collectionneurs et des entrepreneurs.

il vous plaît contacter:

 

Contact Sjaak Smetsers